Une 2ème journée de défis

BAB EL RAID, ÉDITION 2018

Profiter des paysages

Après deux journées de route à travers l’Espagne, tous les équipages sont arrivés à Tarifa, la dernière ville espagnole avant le détroit de Gibraltar. Les aventuriers ont d’ailleurs profité des paysages espagnols, comme Emmanuel, de l’équipage 156 (EMMANUEL YON / PASCAL LE BOUIL - Garage du parc de clagny versailles), qui participe au Bab el Raid pour la deuxième fois, qui regrette de ne pas l’avoir fait l’an dernier. Il s’est rattrapé cette année lors d’une halte à Séville, une ville qu’il a “adoré”.

Retrouvailles entre les équipages

Certains dorment au camping mais beaucoup ont préféré dormir dans des hôtels ou des logements qu’ils ont choisi de partager suivant l’adage “plus on est de fous, plus on rit”. Beaucoup d’aventuriers se sont toutefois rendus au camping pour se retrouver entre eux et échanger sur leurs péripéties rencontrées pendant la traversée.

Un nouveau défi

Tout au long de la route et au fil de la journée, les équipages ont poursuivi leur Défi selfies qu’ils ont fait valider par les organisateurs au camping, où, d’ailleurs, un autre défi les attendait. Il s’agit du “Bab Pong”, dont le but consiste à mettre 5 balles de ping-pong dans un gobelet. Ce défi “Banco” est facultatif et permet aux équipages de récupérer quelques points et ainsi de gagner des places ; ou l’inverse en cas d’échec !

Les anges gardiens de l’organisation

Encore une fois, la journée a été ponctuée de quelques rebondissements ! Loïck, de l’équipage 116 (ROMAIN DA SILVA MAIA / LOICK MACHERET), avait oublié ses papiers dans l’auberge où il avait passé la nuit. Heureusement, l’équipe d’organisateurs, qui veille sur les aventuriers pendant leur traversée jusqu’au Maroc, n’était pas loin et a donc pu récupérer les fameux papiers.

Un premier tankage 😅

Le Bab el Raid a également connu son premier tankage ! Des aventuriers ont voulu tester leur voiture sur la plage avant de l’emmener dans le désert et se sont enlisés… Ils ont pu s’en sortir grâce à l’aide d’autres équipages. Un entraînement pour se mettre en jambe avant les premières étapes dans le sable.

Ce matin, les aventuriers avaient rendez-vous tôt sur le port de Tarifa, depuis lequel ils pouvaient déjà voir les côtes marocaines.

2018-02-14T00:48:42+00:00

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?

PROCHAINE ÉDITION DU 10 AU 20 FÉVRIER 2019

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES