Fin de journée solidaire pour des équipages généreux

BAB EL RAID, ÉDITION 2018

Une rencontre émouvante

Pour clore cette journée riche en découvertes et en aventures, les équipages avaient rendez-vous au centre communautaire d’Hassilabiad, au pied des dunes de Merzouga, pour remettre leurs dons collectés en France à des associations locales. Une rencontre importante qui a ému aux larmes Marion, de l’équipage 126 (NICOLAS BRESOLES / MARION BARYLA - Forêt Paysage Services).

“Une chance de les donner directement”

L’émotion est aussi au rendez-vous pour Véronique, de la team 170 (VERONIQUE COEFFET / LOUISETTE CHIRON - Groupe Sup de CO La Rochelle), qui fait don d’affaires ayant appartenu à ses enfants, notamment des crampons de foot “qui n’ont presque jamais servi”. “ça fait chaud au coeur que les vêtements ayant appartenu à mes enfants puissent servir ici“. “En plus, c’est une chance de pouvoir les donner directement sur place en sachant où ça va exactement”, renchérit-elle.

“Les nomades vont avoir chaud”

Des vêtements, des livres, des peluches…
Les équipages sont venus très chargés, comme Nicolas et Patrick, de l’équipage 164 (PATRICK RUFFRAY / NICOLAS RUFFRAY - Afrasia Bank), qui ont déposé six gros cartons, principalement remplis de fournitures scolaires. Moha, représentant d’une des associations bénéficiaires, a tenu à venir remercier en personne les Aventuriers pour leurs dons. “Les nomades vont avoir chaud”, se félicite-t-il en ouvrant un carton de vêtements. En plus de leurs dons personnels, les équipages avaient également apporté les dons récupérés lors du départ à La Rochelle et collectés par le Rotaract.

Une action parrainée par Cœur de Gazelles

“Les dons vont profiter à deux associations. Une ici, à Hassilabiad, qui intervient pour l’alphabétisation des femmes, la scolarisation des jeunes enfants ou encore la réinsertion professionnelle par la cuisine. L’autre intervient auprès des populations nomades”, explique Clémentine, responsable communication de Coeur de Gazelles, l’association caritative, qui intervient sur tous les rallyes au Maroc organisés par Maïenga.

Préparation de la “Green Day”

Les Aventuriers ont également pu rencontrer les agriculteurs chargés de cultiver les palmiers dans la région, en prévision de la “Green Day” du lendemain – une journée “verte”, comme son nom l’indique – dédiée à la plantation de palmiers dattiers. Hamid, un habitant de Merzouga, explique à quel point la culture du palmier dattier est importante pour l’économie de la région devant des équipages très intéressés.

Mohamed, de son côté, donne rendez-vous aux participants l’année prochaine pour goûter les fruits de leur travail.

2018-02-18T19:22:10+00:00

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?

PROCHAINE ÉDITION DU 10 AU 20 FÉVRIER 2019

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES