Les anges gardiens de la mécanique

BAB EL RAID, ÉDITION 2018

Une trentaine d’interventions quotidiennes

Chaque soir, ils réparent jusque tard dans la nuit les véhicules endommagés des équipages.
Les mécaniciens sont des alliés indispensables des Aventuriers pendant le Bab el Raid. “Il y a la moitié des équipages qui passent à l’atelier mécanique chaque jour en retrant d’étape”, explique Christophe Agar, l’un des neufs mécaniciens du raid. “Sur les cinquante, on fait une trentaine de grosses interventions environ”, ajoute-t-il alors que Lahcen, l’un des mécaniciens marocains, est justement en intervention.

“Je ne sais pas ce qu’on ferait sans eux”

Ce soir-là, c’est la 4L de Nicolas et Patrick, qui fait l’objet de toutes les attentions de la part de l’équipe dont l’impressionnant atelier est pratique et écologique puisqu’il fonctionne sur batteries. A quelques voitures de là, la Super 5 de Clémence et Alice, de l’équipage 114 (CLÉMENCE BOURDIER / ALICE MARTINEZ - Lycée Val de Sarthe), est en train d’être démontée. Pendant l’étape, les filles ont cassé le support de leur moteur et ont “bien cru ne jamais repartir”. “Je ne sais pas ce qu’on ferait sans eux“, admet Nicolas, qui s’y connaît pourtant en mécanique.

Des mécaniciens patrouillent sur le terrain

“On y passera toute la nuit s’il le faut mais elle repartiront demain matin“, assure Christian, le responsable de l’atelier, qui veille également sur les véhicules pendant l’étape puisque 6 mécaniciens patrouillent chaque jour sur le terrain au cas où les équipages rencontrent des problèmes. L’efficacité de l’atelier mécanique repose aussi sur un important réseau de garagistes et mécaniciens du sud du Maroc sur lequel ils peuvent compter lorsqu’ils ont besoin de pièces particulières.

2018-02-21T00:31:47+00:00

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?

PROCHAINE ÉDITION DU 10 AU 20 FÉVRIER 2019

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES