L’euphorie du départ

LA ROCHELLE, VILLAGE DÉPART

Un cadre de rêve

Le soleil s’est levé sur le port de La Rochelle pour accueillir les véhicules garés juste devant l’Hermione, la reconstitution du trois mâts construit à la fin du 18e siècle, amarrée là pendant une quinzaine de jours, pile pour assister le cortège des aventuriers du Bab el Raid venus s’élancer en direction du désert.

Des curieux envieux

La foule est au rendez-vous ce dimanche après-midi sur le port. Parmi eux, Thomas et Jocelyne, venus spécialement du département voisin des Deux-Sèvres pour admirer certains véhicules qui ont bercé leur jeunesse. En voyant toutes ces voitures massées sur la ligne de départ, Thomas en est persuadé, il fera en sorte de « participer à la prochaine édition », raconte-t-il les yeux plein d’envie.

La nostalgie au rendez-vous

« C’est la première voiture que j’ai eue après mon permis », entend-on au loin tandis que certains curieux n’hésitent pas à interroger directement les équipages sur la façon dont ils se sont préparés pour participer au Bab el Raid. Jean-Michel et Thierry, venus de Vannes, ont eux déjà commencer à collecter le budget pour partir en 2019. « On aurait bien aimé partir dès cette année mais de les voir tous aussi heureux sur la ligne de départ, ça nous conforte dans l’idée qu’on a bien fait de s’inscrire », explique l’un des futurs aventuriers.

Le Bab el Raid, une histoire de famille

Vient l’heure du départ, qui signifie aussi le temps des « au revoir » des participants à leurs famille. Séverine, de la team 113 (SÉVERINE GOETZ / BERNARD PLADYS), elle, attend fébrilement dans sa voiture le top départ tout comme Pierre-Jean, de l’équipage 150 (PIERRE JEAN BLARD / JEAN-PASCAL FANGOUS). Il n’a manqué aucune édition du Bab el Raid, une aventure qui se veut familiale puisqu’il l’a déjà faite avec sa femme et sa fille. C’est son fils Arnaud, de la team 316 (ROMAIN BLARD / EMMANUEL HARQUET), vainqueur du raid l’an dernier qui lui a donné l’envie de rejoindre l’aventure. Avec son coéquipier Emmanuel ils sont les premiers à partir à 16h30 sous les klaxons, la fanfare et les encouragements des pom-pom girls.

Des soutiens très présents

Le départ se joue sous les yeux de nombreux curieux mais aussi des soutiens d’équipages. Pour encourager Dany et Isabelle, de la 244 (DANY BERTIN / ISABELLE CORNU - AUTOCARS GROUSSIN) , c’est ainsi tout un car qui a fait le déplacement depuis la Loire-Atlantique. « On a suivi leur préparation depuis de nombreux mois, c’est normal qu’on soit là aujourd’hui sur la ligne de départ », explique l’une de leurs collègues qui a justement fait le déplacement.

Un départ prestigieux

Avant de quitter La Rochelle en direction de Bordeaux et ensuite de Bayonne, où la plupart des équipages devaient dormir dimanche soir, ils ont eu l’immense privilège de passer par la prestigieuse Porte royale de La Rochelle, habituellement fermée mais qui est ouverte chaque année exceptionnellement pour les participants.

Un grand merci

Nous remercions le groupe Sup de Co La Rochelle, son président, Robert Butel, son directeur, Bruno Neil, le directeur de La Rochelle Business School of Tourist, Marc Gibiat, le chef de projet Bab el Raid au sein de l’école, Bertrand Damy, la directrice de la vie associative du Groupe Sup de Co La Rochelle, Christelle Egreteau, l’assistante service vie associative et sportive du groupe Sup de Co La Rochelle, Véronique Trombley, Nicolas Martin et toute l’association de Bab el Raid Management. L’équipe tient également à remercier particulièrement Bernard Guémas pour son aide précieuse pendant de nombreuses années.

2018-02-12T20:29:35+00:00

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?

PROCHAINE ÉDITION DU 10 AU 20 FÉVRIER 2019

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES