Rendez-vous sur la ligne de départ !

LA ROCHELLE, VILLAGE DÉPART

« Bientôt sous le soleil du Maroc »

Le premier défi des participants du 3ème Bab El Raid était de se lever tôt en ce dimanche 11 février.
Tous les équipages avaient en effet rendez-vous à 6h30 sur la campus du Groupe Sup de Co La Rochelle. Une arrivée sous la pluie que prennent avec philosophie les premiers équipages à arriver. « C’est pas grave car bientôt on sera sous le soleil du Maroc », glisse ainsi l’un d’eux, visiblement excité par le départ approchant. Les aventuriers courent se mettre à l’abri dans le hall de l’école, où les attend un copieux petit-déjeuner, animé par un DJ de l’école.

« Hâte de prendre le départ »

« On ne sait pas comment ça va se passer mais on a hâte de prendre le départ », s’enthousiasme Maxime, de la team 108 (LAURINE PIZON / MAXIME LORENZO). Un peu plus loin, Dany et Isa, de l’équipage 244 (DANY BERTIN / ISABELLE CORNU - AUTOCARS GROUSSIN) font connaissance avec Madeline, de la team 185 (MADELINE CERQUEIRA / KEVIN VICTOR). « On vient aussi pour ça, rencontrer des nouvelles personnes, d’âges et d’horizons différents », se réjouit Dany. Pour participer au Bab el Raid, elle et sa coéquipière Isa, collègues dans la vraie vie, n’ont pas ménagé leurs efforts afin de réunir le budget nécessaire. Elles ont ainsi organisé une « soirée couscous » et supervisé plusieurs séances de photos avec le père Noël.

Le désert, « un rêve à réaliser »

Clémence et Alice, de l’équipage 114 (CLÉMENCE BOURDIER / ALICE MARTINEZ - Lycée Val de Sarthe), ont, elles, pris la décision de participer « après une soirée un peu arrosée ». « C’est le côté solidaire et le dépaysement qui m’ont convaincue de participer », explique Alice. Pour Véro, de la team 170 (VERONIQUE COEFFET / LOUISETTE CHIRON - Groupe Sup de CO La Rochelle), aller dans le désert était sur sa « liste des rêves à réaliser ». Pierre, de l’équipage 155 (PIERRE LACOUR / ALICIA BOURGOIN - Domi), est fidèle au rendez-vous depuis la 1ère édition, il y a trois ans. Après avoir fini second l’an dernier, Pierre a décidé de reprendre le départ, avec son amie Alicia. C’est d’ailleurs une aventure familiale puisque son père et sa sœur, Dominique et Marine, de la team 154 (DOMINIQUE LACOUR / MARINE LACOUR), seront aussi sur la ligne de départ.

Un gilet « d’aventurier »

Avant de passer aux vérifications techniques, administratives et médicales, les aventuriers ont reçu leurs gilets multipoches, indispensables pour affronter le désert. Des « gilets d’aventurières », comme le soulignent les deux Fanny de l’équipage 257 (FANNY CLEMENT DEVINEAU / FANNY JACQUES). Parmi les cadeaux reçus, des casquettes et des sacs aux couleurs de notre partenaire Koni, un porte-clef Rinjonneau Autos ainsi qu’un magazine Youngtimers.

Le désert, « un rêve à réaliser »

Suivi en live des équipages

Cette année, les véhicules seront dotés d’une balise SPOT GEN3, fournie par Owaka, un dispositif qui permet de suivre en direct les équipages sur la carte du Maroc. Cette balise assure également un rôle sécuritaire puisque les équipages peuvent appeler directement la mécanique ou l’équipe médicale en cas de problème.

« Bon vent ! »

Les organisateurs du raid ont ensuite accueilli les participants pour leur souhaiter la bienvenue. « L’aventure commence, je vous souhaite de vivre de beaux moments », leur a ainsi lancé Jérôme Zindy, responsable commercial de l’agence Maïenga tandis que Bertrand Damy, chef de projet Bab el Raid au sein de l’école, leur a souhaité « bon vent ! », comme le veut la tradition à La Rochelle.

« Les vérifications font partie de l’aventure »

Place désormais aux choses sérieuses, les vérifications techniques, administratives et médicales, indispensables pour prendre le départ pour l’Espagne puis le Maroc. A l’intérieur, l’équipe médicale est chargée de vérifier les certificats des participants mais aussi que ceux-ci disposent bien d’une trousse à pharmacie. Dans le bureau d’en face, on vérifie que tous les équipages aient bien les papiers de leur voiture. C’est aussi là qu’on leur remet le e-bouton, un outil qui leur servira à calculer leur temps de parcours pour les défis de régularité. Un passage obligé auquel se prêtent volontiers les aventuriers. « Les vérifications font partie de l’aventure », explique Mathilde, de l’équipage 251 (MATHILDE VIVES / PHILIPPE VIVES - Garage Aubony).

Des voitures aux couleurs du désert

Dehors, c’est atelier customisation, ou plutôt « stickage », qui fait partie des vérifications techniques. On appose sur chaque voiture les autocollants des partenaires mais aussi le numéro de l’équipage, indispensable pour reconnaître son véhicule parmi les 101 au départ. On y installe également la balise Okawa et on contrôle que les voitures puissent bien prendre le départ. 205, AX, ZX, 4L… Il y en a pour tous les goûts sur le parking de l’école. Pour l’occasion, certains équipages n’ont pas lésiné sur les moyens, transformant leur véhicule en animaux du désert. Ainsi, Mathilde et Philippe, de la team 251 (MATHILDE VIVES / PHILIPPE VIVES - Garage Aubony) conduiront ZX break zébré. Marie et Quentin, de l’équipage 169 (MARIE SPATZ / QUENTIN LEFRANCOIS - EM Strasbourg Business School) venu de Strasbourg, bichonnent leur voiture, une 2CV, « la seule du raid », s’exclament d’ailleurs les étudiants avec fierté.

2018-02-11T22:56:31+00:00

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER ?

PROCHAINE ÉDITION DU 10 AU 20 FÉVRIER 2019

TOUT COMMENCE ICI

PARTENAIRES